Dégustations
mars 14, 2014 posted by josiebak

L’Inédit, restaurant étoilé

L’Inédit, restaurant étoilé

Hier, pour mon anniversaire, mon homme m’a emmené dans un restaurant étoilé (1 étoile au Michelin) situé dans le 77, pas loin de Fontainebleau, à Pringy- Ponthierry.

Je voulais vous faire part de nos découvertes et dégustations culinaires faites dans ce restaurant.

Dîner. Jeudi soir. Assez mal placé cela dit (le long d’une nationale). Parking réservé au client (ça c’est plutôt pratique vu le lieu).

Accueil très agréable. Salle presque vide (nous étiez jeudi soir, je le re-précise ^^). Ambiance feutrée, larges fauteuils pour s’y asseoir confortablement (sans s’y vautrer pour autant hein :-p).

Très jolie vaisselle (Guy Degrenne, Villeroy, Coquet (forcément, c’est notre service donc on l’a vite reconnu ^^)… Que de jolies choses, tout dans la sobriété mais avec élégance).

En apéritif

J’ai eu le droit à une coupe de champagne rosé Lenoble: très bon, fines bulles, parfumé…tout ce que j’aime. Et mon mari avait pris un verre de vin blanc qu’il a également apprécié.

apero_web
Le maître d’hôtel nous a servi des petits choux salés au fromage garnis d’une crème au champignon: croustillant et crémeux. C’était très agréable. Puis il est venu nous faire sentir la spécialité de la maison: des truffes (c’était la fin de saison, elles venaient de la drôme). Elles étaient particulièrement parfumées ! Un pur délice ! Il nous a proposé un apéritif de foie gras de canard, truffes et pain de campagne que nous avons dû refuser car mon mari et moi ne mangeons pas de foie gras (sauf s’il y en a un tout petit peu dans les plats). Mais à la table d’à côté, ils n’ont pas résisté, et je dois dire que la tartine était abondamment recouverte de lamelles de truffe noire (et apparemment, ils se sont régalés!).

Nous avons choisi le menu de saison. Service rapide et impeccable.

En « pré-entrée », on nous a servi une crème brûlée aux asperges et foie gras. C’était délicat, fondant, croquant sur le dessus. Très bon et surprenant.

preentre_web

En entrée

Mon mari a pris le saumon écossais haché fin, coriandre yuzu, oeuf bio basse température, chlorophile et roquette sauvage.

entree_2web
C’était un tartare de saumon. Servi très frais. Le saumon était fondant et avait beaucoup de goût. Pas trop gras. L’oeuf était cuit comme ce qu’aime mon mari: « baveux ». Il apportait de l’onctuosité au saumon et un liant particulièrement agréable. Quant au Yuzu (agrûme japonais)… il a déjà fait ses preuves et ceux qui ne l’ont pas encore goûté, je vous le conseille.

J’avais choisi le velouté de lentilles vertes du Berry, queues de Gambas rôties, nuage de crème au curcuma.

entree_1webQue dire… à part que je me suis régalée ! C’était une entrée particulièrement réussie ! J’ai été plus que convaincue. Un vrai délice ! Les cuissons étaient parfaites, le velouté était crémeux et exquis. Quant au nuage de crème, il était parfumé à souhait au curcuma. Le tout formait un ensemble harmonieux et très goûteux !

En plat

Mon mari avait choisi le balluchon (qui en fait est un soufflé magnifique en forme de sphère) de haddock en légèreté, coulis de cresson de fontaine (particulièrement savoureux apparemment) et fumet de coquillages au safran (c’est là qu’on se rend compte qu’on mange assez rarement du vrai safran…car ici, il était puissant et très parfumé ! Nous avons adoré).

haddock_web

Pour ma part, j’ai choisi un jarret d’agneau confit lentement et cuit en coque de feuilletage (une coque fine, dorée et croustillante… sans apporter de lourdeur au plat), jus tranché à la réglisse. Je ne suis pas une fan de réglisse…Mais je dois admettre que ça apportait un côté frais et surprenant au plat. Une réussite.

agneau_web
Le plat était accompagné de 2 têtes d’asperge (fondantes et croquantes à la fois), d’une carotte particulièrement parfumée (on en mange rarement des comme ça) et de quelques rondelles de pommes de terre. Seul bémol: je trouve qu’il n’y avait pas assez de légumes par rapport à la taille du jarret d’agneau. C’était un peu dommage. Certes, il est toujours difficile d’un point de vue esthétique de mettre beaucoup de légumes dans une assiette gastronomique mais ça apportait un certain manque au plat.

Puis vint le fromage

fromage_web

2 morceaux de Brie: l’un venant de Meaux, l’autre de Melun. C’est la guerre ! Qui va l’emporter ? Eh bien personne (selon nos goûts)! Les 2 sont différents et très bon. Nous nous sommes mis d’accord avec mon mari: si nous devions choisir, ce serait pour l’un ou pour l’autre selon l’humeur du jour. Le tout accompagné d’un bon petit pain encore chaud et croustillant (et un autre aux graines de lin) [dommage qu’ils n’aient pas précisé car tout le monde ne connait pas les graines de lin… ok je chipote].

Petit reproche quand même: la présentation un peu simple. Quelques feuilles de salade assaisonnées n’auraient pas été de refus.

En dessert

Mon mari a choisi l’effeuillé d’ananas mariné aux épices (très justement dosées ! On sentait encore toute la fraîcheur et l’acidité légère de l’ananas), sorbet citron vert et gingembre. Un dessert tout en légèreté, et d’une fraîcheur à en faire fondre mon dessert au chocolat ! :-p

ananas_web

J’avais donc choisi du chocolat [vous l’aviez deviné]: un biscuit (c’était un coulant au chocolat) au chocolat « Alpaco Valrhona » au coeur coulant (inconditionnelle de chocolat Valrhona, je ne connaissais pas vraiment l’Alpaco et le résultat est agréable: entre le chocolat au lait et le chocolat noir, sans le côté trop sucré du chocolat au lait et sans la possible amertume du noir. Une découverte pour ma part et une agréable surprise pour une fin de repas). Le tout, accompagné d’une glace au praliné (juste divine… la glace en fin de repas fait digérer je trouve et apporte de la fraîcheur au biscuit au chocolat). Vraiment exquise !

chocolatpraline_web

En fin de repas, pas de café pour nous mais nous avons quand même eu le droit aux mignardises

mignardises_webUne à la façon d’une tarte au citron meringuée, un petit cube de truffe au chocolat noir, une guimauve légèrement parfumée à la framboise, un mini choux au chocolat au lait et 2 mini cannelés. On se serait cru retomber en enfance en picorant cette petite assiette :-). Tout était très bon.

Verdict

A l’unanimité (nous sommes 2… Ce n’était pas compliqué :-p): on approuve à 100% ce restaurant. Très très bon. Pas très cher pour un restaurant étoilé (45€ le menu de saison, ça les vaut largement vu ce que l’on a dégusté). Pas très bien placé malheureusement, mais c’est un restaurant qui en vaut le détour.

Ils proposent même des cours de cuisine qui vont de 70 à 85€…ce que je trouve très raisonnable ! Vous trouverez le programme sur leur site internet. Ça en donne l’eau à la bouche !

Restaurant L’Inédit

Ouvert : tous les jours sauf mardi, mercredi et dimanche soir

Téléphone : 01 60 65 57 75

Adresse :  20, avenue de Fontainebleau | 77310 | Pringy

http://www.linedit.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *